Principes d'actions

Intercommunalité et mutualisation des moyens

Le SIDEN-SIAN regroupe un très grand nombre de collectivités dans plusieurs départements : près de 700 communes dans le Nord, le Pas-de-Calais, l’Aisne et la Somme .

Les collectivités adhérentes sont des communes ou des EPCI (Etablissements Publics de Coopération Intercommunale). Les communes rurales y sont fortement représentées. En effet, l’organisation du Syndicat, basée sur l’intercommunalité et la mutualisation de l’ensemble des moyens, représente une véritable force pour les communes adhérentes. Elles peuvent, quelle que soit leur taille et la dispersion de l’habitat, disposer de capacités techniques et financières nécessaires au développement et au maintien d’un service public de distribution d’eau potable et d’assainissement.

Investissements et exploitation directe des services

Pour exploiter ses services à caractère industriel et commercial, le SIDEN-SIAN est doté d'une régie, Noréade, à personnalité morale et autonomie financière. Noréade assure, sous le contrôle du SIDEN-SIAN, l’exploitation des services publics relevant des compétences du Syndicat : investissement, fonctionnement, relation avec les élus et les abonnés-usagers.

Afin de tenir ses engagements auprès des collectivités adhérentes, Noréade est amené à investir en permanence, en finançant l’ensemble des travaux grâce à ses seules ressources. Même si ces dernières proviennent en partie de subventions d’Agences de l’Eau ou de Conseils Généraux, les ressources de Noréade sont essentiellement constituées par les recettes perçues auprès des usagers sur la base d'une mutualisation des tarifs.

Les principes d'un service public

La proximité et l'accueil physique. L'accessibilité du service et la présence humaine sont au coeur de la gestion publique de Noréade. Nous garantissons en effet un service local de proximité, en maintenant un acceuil téléphonique local non surtaxé et une organisation de proximité.

L'argent de l'eau reste à l'eau. L'eau est une ressource indispensable à la vie: elle ne doit donc pas générer de profits industriels. Noréade réinvestit l'ensemble des excédents de gestion pour:

- l'amélioration continue du service,

- la prise en compte des nouvelles contraintes réglementaires et attentes,

- la gestion durable des installations d'eau potable et d'assainissement.

Elus et usagers pour l'amélioration continue du service. Le pilotage du service par les élus locaux garantit une recherche continue de l'intérêt général, une gestion solidaire entre territoires et usagers, la proximité et les coûts maîtrisés. Les usagers du service sont également associés à cette amélioration continue : dans les organes de concertation tels que les Commissions consultatives des services publics locaux (CCSPL), à travers les enquêtes de satisfaction recueillant vos avis sur le service rendu...

Préserver la ressource et garantir sa disponibilité. Dans le cadre de sa politique environnementale, Noréade s'est engagé à analyser et à maîtriser l'ensemble de ses impacts environnementaux. Grâce à l'interconnexion du réseau d'eau potable qui, sur près de 200 km s'étire de la Flandre Maritime jusqu'à l'Avesnois, Noréade sécurise l'alimentation en eau potable de près de 500 communes.

 

>> Voir la plaquette de présentation de Noréade <<

Présentation du SIDEN-SIAN et sa régie Noréade (Durée: 2mn42s)